Aromathérapie: synergies mais pas recettes

Aromathérapie: Synergies mais pas recettes !

Pourquoi est-il préférable de parler de synergies plutôt que de « recettes » en aromathérapie ?

En aromathérapie, on parle de synergies et non de recettes, car on se creuse la tête pour réaliser un « assemblage » d’Huiles Essentielles (HE) qui vont « s’appuyer » entre elles pour aller vers le but recherché : le bien être de la personne dans sa globalité, et  plus fort encore  l’huile végétale (HV), utilisée pour diluer les HE, rentre aussi dans la danse en appuyant les HE quand c’est possible. Les HE et HV vont être choisies par indications sur le physique, le psycho-olfactif et le subtil. Le terme « recette » est réducteur. Il faut s’habituer à l’évincer, car le mot « synergie » employé en « aroma », interpelle et montre qu’il y a une approche construite et réfléchie qui dépasse un simple mélange. Ce nom, synergie, montre l’essence de ce qu’est la vraie aromathérapie ; une action réfléchie où rien n’est laissé au hasard et où tout est mis en œuvre pour permettre à la personne de retrouver ou de conserver son bien être 🙂

Un exemple est plus parlant : une personne a une douleur chronique à une articulation (suivie médicalement) mais rien n’y fait, la douleur revient sans cause compréhensible. Si l’on conseille juste une HE aux propriétés anti-inflammatoire et antalgique, on passe à coté des choses. En revanche , conseiller une HE myorelaxante et relaxante générale qui va permettre au muscle de se détendre et donc aider à la pénétration des HE dans l’articulation et relâcher la tension générale de l’organisme face à la douleur. La personne ressent généralement un réconfort qui permet aux HE antalgiques et anti inflammatoires de mieux agir en synergie. La personne face à une douleur chronique peut avoir peur de la rechute ; une HE aux propriétés anxiolytiques temporise généralement cette appréhension et renforce l’action antalgique. En plus si l’HE myorelaxante a des propriétés cicatrisante et apaisante tissulaire, c’est une action renforcée dans le retour à l’équilibre. Le tout dans une HV anti-inflammatoire et vous avez une très belle synergie. Vous comprenez donc pourquoi je trouve que le mot « recette » est réducteur ! Et encore je pourrais vous parler aussi des HE qui se potentialisent ou se temporisent, d’autres qui sont adjuvantes d’HE antivirales, ou une HE cinéolée qui va temporiser le côté somnolant d’une HE calmante ou encore une HE apaisante qui va calmer l’action dermocaustique d’une autre, c’est aussi pour cela qu’on dit que les HE agissent en synergie !

Bien-sûr, même si les HE aident et soulagent, il faut malgré tout garder un suivi médical régulier et aussi de prévention. On pense trop souvent au médecin pour le côté curatif mais pas pour le côté préventif, avec par exemple la visite annuelle ou biannuelle chez le médecin, même quand tout va bien.

Bien-sûr il ne faut pas modifier un traitement sans l’avis du médecin ni utiliser d’HE qui interfèrent sur un traitement. Exemple : vous avez un traitement pour une régulation de la pression artérielle (tension), ne prenez pas d’HE qui agissent sur celle-ci au risque d’augmenter ou de diminuer l’effet du médicament prescrit par le médecin.

C’est pour cela qu’il faut prendre conseil auprès d’un professionnel de l’aromathérapie, garder le suivi médical impératif et en cas de doute consulter son médecin ou pharmacien.

Utiliser avec plaisir, sécurité et humilité les HE tout en respectant les prescriptions et les recommandations du médecin et du pharmacien, sans interférer sur un traitement, prendre en main son bien être en ayant aussi un mode de vie sain, voilà également un bon principe de synergie 🙂

David Sotto.

Aromathérapie conseil et formation.